mardi 30 septembre 2014

une conférence originale et passionnante sur la laïcité

Soirée organisée par La Ligue de L’enseignement et le comité de jumelage Agen/Tolède. Elle a attiré beaucoup de monde à l’université du Pin
Le thème était : « la fait Tolédan »
Les conférenciers : Mr Joseph Perez Professeur d’Histoire à l’Université et Mr Michel Ducomte professeur, avocat à Toulouse.
Pour débattre : des représentants des trois religions : catholique, musulmane et judaïque et un représentant du Grand Orient.
La soirée a commencé par une intervention de 45 mn de Mr Pérez qui définit ce qu’est le « fait Tolédan ». Il s’agit en fait d’une période historique qui correspond à peu près à la fin du XIIème siècle au début du XIIIème à Tolède, c'est-à-dire la fin de l’invasion arabe et la reconquête de l’Andalousie par la chrétienté. Cette période où les trois religions se côtoyaient « harmonieusement » correspond à un développement intellectuel des idées, des sciences et des arts important. Un point a été particulièrement étudié, c’est celui de la tolérance dont le sens n’était pas le même qu’actuellement, il s’agissait plutôt de supporter l’autre, de ne pas punir, de fermer les yeux ……alors que maintenant la tolérance est une acceptation de l’autre dans sa diversité, dans ce qu’il peut nous apporter (Ce qui a fait que ce mot n’a pas été retenu par les révolutionnaire de 1789, il était proscrit car dégradant).
Ensuite Mr Ducomte est intervenu pendant 45 mn sur la laïcité dont la définition est remise en cause depuis une trentaine d’année suite aux discussions sur le port du voile à l’école. L’identité française est alors mise à l’épreuve. La laïcité est devenue une idéologie et devient l’instrument de l’affirmation de l’identité nationale et demande donc à être redéfinie.
Ensuite les représentants religieux ont eu trois minutes pour s’exprimer sur comment cela se passe actuellement, la réflexion et le travail qu’ils réalisent dans ce sens sur la tolérance et la laïcité. Le dialogue interreligieux a commencé et va se poursuivre, la communauté musulmane étant très partie prenante dans ce travail.
Le représentant du Grand Orient a ensuite exposé ce qu’ils sont et en quoi ce dialogue les intéressait.
La réunion s’est terminée vers 11h30 à la satisfaction générale après un débat d’environ 1heure.
Un pot terminait la soirée.
Fabienne Gaubert, pour s'excuser de son absence à l'assemblée générale de l'amicale de Monsempron

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Assemblée générale vivante pour faire unbilan et préparer l'avenir !

L'Assemblée Générale de l'Amicale s'est tenue vendredi 8 novembre, en soirée, à la salle du Centre Michel Delrieu. Les amica...